Pages

mercredi 15 mai 2013

Prise de conscience collective et l’intelligence collective.


Quelques conditions minimales à l’émergence de l’intelligence collective:



  • Comment passer d’une intelligence aveugle à une intelligence collective ?
  • Comment libérer la puissance encore non consciente de l’intelligence collective ?
  • Comment envisager un regard nouveau sous un angle différent cette complexité et incertitude ?
  • Comment se connecter à une source d’intelligence collective permettant d’éclairer et de porter un regard neuf sur la réalité ?
  • Comment pouvons-nous développer une compréhension plus profonde des zones aveugles de nos psychés tout en élaborant des solutions plus englobantes ?
  • Comment puiser dans ce lieu caché et invisible, cette dimension invisible du champ social ?
  • Comment rendre possible un apprentissage individuel et collectif  tout en acceptant la diversité et l’ouverture sur les différences ? 
  • Comment développer une habilité de groupe  à interagir avec succès sur une réalité mouvante, devant une situation de défi ou tout simplement de changement ?
  • Comment expérimenter et créer ensemble un capital commun de connaissances ?
  • Comment accroitre les processus de collaboration et de réflexion collective ?
  • Comment des individus apprennent à construire ensemble basé sous la forme d’un dialogue, autour d’un enjeu social complexe, un futur adapté à leur réalité et besoin collectif ?


Le véritable défi  réside dans la capacité de nos organisations et de nous mêmes à appréhender la complexité. Une complexité dans des contextes ou le futur est inconnu et difficile à prévoir. Les gouvernements, les institutions, les entreprises et toutes les communautés humaines sont confrontés à une complexité jamais atteinte à ce jour. Les défis politiques, sociaux, culturels, économiques, environnementaux et sanitaires affectent de nombreuses organisations. Ajouté à l’incertitude grandissante, notre aveuglement entraine et amplifie  nos aliénations, nos inégalités sociales et limite notre potentiel de collaboration.

Les organisations paraissent démunies devant les enjeux et ne savent pas comment s’y prendre pour observer la réalité avec une forme de « conscience supérieure ». Les individus, bien qu’ils dépendent des autres pour exister et évoluent les uns grâce aux autres, n’ont pas appris à regarder d’une autre façon et ne savent tout simplement pas comment s’y prendre pour faire face à l’inconnu et l’incertitude. L’éveil à l’intelligence collective et sa cognition débutent souvent par un ou deux individus incarnant un rôle de 3eme oeil et par mimétisme, souvent de façon non consciente, partage une vision personnelle de la réalité plus englobante. Ils canalisent la diversité des connaissances et expériences des uns et des autres vers une clarté d’intention commune. 

Lorsque des individus peuvent constater ce qu’ils ont en commun consciemment un socle de connaissances, ils peuvent commencer à faire du lien entre les idées et saisir plus concrètement les prises de conscience collective à partir de leur propre intelligence dans un tout cohérent. Ils peuvent ajuster le design de sa propre recherche au fur et à mesure de l’évolution du processus collectif, discuter les résultats ensemble, co-construire le processus de recherche vers un but commun. Ce qui permet de découvrir ensemble un lieu sécurisant où chacun ose expérimenter concrètement dans l’action, l’effet de l’émergence de l’intelligence collective. En effet, le système dynamique des interférences, des interrelations, des interdépendances donne forme à une auto-organisation et le maintien en vie de celle-ci. L’intelligence collective émerge d’une forme de relation sensible profondes et des prises de conscience avec les autres et au monde et passe donc par des actions concrètes de collaboration, de dialogue profond à partir d’une intention claire d’un but à atteindre.

En effet durant toute notre éducation, nous nous sommes rendus aveugles à la globalité et à la profondeur de la réalité en réduisant les phénomènes à quelque chose de simple, en divisant, séparant, fragmentant, en dissociant les objets de la réalité et de leur contexte d’origine. 

Associer collectivement notre perception du monde et nos états de conscience afin de percevoir une réalité plus vaste que notre compréhension individuelle demandent une posture d’authenticité, d’humanisme, de respect, d’ouverture, de confiance , d’engagement, de collaboration, de créativité, d’innovation sur un bien commun. Autrement dit un changement dans nos valeurs et croyances en les rendant plus humaines.